Marie Josée Cordeau

Marie Josee Cordeau

Diagnostiquée à l’âge de 45 ans, elle représente sans contredit le parcours d’errance et de la quête du soi de nombreux adultes autistes d’aujourd’hui. Blogueuse sur 52 semaines avec une autiste Asperger, auteure du livre Derrière le mur de verre, elle est également conférencière, Youtubeuse et consultante.



Voir les autres auteurs

Sommaire semaine

Par Marie Josee Cordeau
- Autiste à plein temps -
SOMMAIRE SEMAINE


Autres articles récents par cet auteur

Faire le vide en faisant le plein par Marie Josée Cordeau
Autiste à plein temps
Par Marie Josee Cordeau

Faire le vide en faisant le plein par Marie Josée Cordeau

19 mai 2019 - D'habitude, je pense à faire le plein d'essence sans trop devoir m'y attarder. Mon anxiété naturelle, jumelée à ma peur de " manquer de gaz ", fait la besogne sans effort aucun. Depuis peu (sénilité précoce en vue ? Mdr?!), je dois me mettre un petit papillon adhésif jaune (post-it de son prénom) sur le pare-brise pour bien me souvenir de remplir la bagnole de son si vital nectar. Rester coincée sur le bord de la route n’est pas une option. Je me recroquevillerais en minuscule boule du long du fossé et je pleurerais jusqu’au mois d’août. Ce mercredi, je devais m'exécuter en terminant le boulot. Mais un violent dilemme sur une situation à venir et une bonne dose de soucis, fiancés à un mal de tête vertigineux, m'ont fait perdre complètement la raison. J'ai oublié de faire le plein d'essence?! Je n'aime pas ça, mais j'ai encore de la marge selon les cadrans numériques. Je peux le constater en arrivant à la maison : il me reste 138 km en banque. Retourner au travail le lendemain matin est donc envisageable sans risque.<...

Continuer la lecture
Fiche : Je vous présente mon autisme
Autiste à plein temps
Par Marie Josee Cordeau

Fiche : Je vous présente mon autisme

04 mai 2019 - Après une hospitalisation imprévue en 2016, il m’est apparu clairement que de taire l’autisme et ses caractéristiques m’apportait des désagréments supplémentaires, dans un univers où déjà les inconforts sont plus que certains ! Pour expliquer mes particularités de manière globale à mon médecin traitant, ou lors de moments cruciaux aux différents intervenants du domaine de la santé, je ne disposais d’aucun outil me permettant de résumer les points pertinents afin d’alléger les tracas additionnels provenant de l’autisme.  Car durant ces moments où l’angoisse atteint son paroxysme, il est particulièrement difficile de nommer les éléments importants et de condenser les aspects principaux dont on souhaiterait que les intervenants tiennent compte lors des soins physiques prodigués. On sera alors tenté de zapper l’essentiel dans notre discours et risquer de perdre ainsi un soutien supplémentaire qui pourrait matérialiser une différence notable.<...

Continuer la lecture


Pour voir plus d'articles, visitez les archives du blogue